Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 18:21

Après une éternité d'absence, je profite d'un petit moment de repos pour écrire un article que j'ai en tête depuis bien longtemps...

Vous l'avez bien compris, on s'y plait à Séville. Cela fait désormais plus de 3 ans qu'on y vit, et chaque fois que je parle de cette ville, c'est pour en vanter sa beauté, son art de vivre, et pour encourager tous ceux qui doutent encore à venir nous rendre visite.

Du coup, je me retrouve souvent à lister les sites à visiter absolument, ainsi que les bars à tapas que nous préférons... et cette liste se devait bien d'être publiée un jour ou l'autre !

C'est parti...

Séville est une magnifique ville, qui regorge de petits coins à découvrir au grès de balades au hasard. Mais pour le voyageur qui ne dispose que de peu de temps, voici l'essentiel. A visiter impérativement :

  • L'Alcazar, palais fortifié dont la construction commença à l'époque musulmane. Aussi bien le palais que les jardins sont absolument splendides. L'entrée est payante (8€), mais cela vaut largement le coup. Prévoyez bien 2-3 heures de visite.
  • La cathédrale est l'une des plus grandes du monde, et certainement une des plus originales avec son fameux clocher, la Giralda, qui était l'ancien minaret de la mosquée qui s'y trouvait à l'époque musulmane. Si vous n'avez que peu de temps, ne rentrez pas dedans, mais ne manquez pas d'en faire le tour entier, car elle est spectaculaire sous tous ses angles.
  • Se perdre dans l'ancien quartier de Santa Cruz est un véritable plaisir, surtout si c'est tôt le matin et que les magasins de souvenirs touristiques ne sont pas encore ouverts.
  • Longez également le fleuve entre la Torre del Oro et le pont Isabel II (ou pont de Triana) pour profiter des belles vues sur le fleuve et la Plaza de Toros.
  • La place d'Espagne et le parc Maria Luisa, vestiges de l'exposition Ibéro-américaine de 1929, est un magnifique endroit pour se promener.
  • Pour voir Séville vue d'en haut, rendez-vous à l'espace Metropol Parasol, Calle Encarnacion. C'est une énorme structure de bois qui surplombe la place et en haut de laquelle on peut se promener. L'entrée se fait pour une somme modique (2-3€) depuis le sous-sol.

 

L'art de vivre des sevillans commence par leur amour de la gastronomie... Pour manger/boire un coup :

  •  Dos de mayo (Plaza Gavidia) – bar de tapas économique et très bon, avec une vaste carte et une très bonne ambiance, à deux pas du Corte Inglés et des rues marchandes (Sierpes, Tetuan)
  • Casa Ricardo (Calle Hernán Cortés – pensez à jeter un oeil à la jolie Plaza San Lorenzo qui est tout près) – bar à tapas très typique à l’ambiance 
  • La Azotea (Calle Jesús del gran poder) – mon préféré – plus haut de gamme mais on y mange très bien, il faut arriver tôt (20:30) si on ne veut pas attendre ou manger debout au bar
  • Zelai (Calle Albareda) – le préféré de Gabriel ! Egalement du genre haut de gamme, cuisine très fine pour les gourmets !
  • Terrasse de l'hotel EME (Calle Alemanes) – une terrasse splendide pour boire un cocktail (cher) avec une vue imprenable sur la cathédrale. De nuit, lorsque c'est la saison, vous pouvez voir les Faucons crécerellettes chasser les insectes autour de la Giralda illuminée... Magique !
  • El Hombre de Piedra (Plaza La Alameda) – un bar à tapas agréable pour manger au soleil
  • Las Teresas (Calle Santa Teresa, au coeur de Santa Cruz) – le meilleur endroit pour manger du jambon ibérique de très bonne qualité, accompagné d'un petit verre de vin de Jerez
  • Glacier Freskura (Calle Vulcano) - ce glacier de la Place de l'Alameda est mon préféré... Les glaces sont artisanales et les desserts sont également très bons !

 

Vous vous trouvez dans le berceau de ce style musical si particulier qu'est le flamenco. Dommage de ne pas en profiter ! Pour écouter du flamenco :

  • La Carboneria (Calle Leviés) à l'entrée gratuite mais il y a souvent du monde et du bruit. L'avantage, c'est que cela commence dès 22:00 en general.
  • Personnellement, je préfère le bar Lo nuestro de  la Calle Betis. C'est plus intime, plus authentique, mais cela ne commence pas avant minuit et en général, il n'y a que des chanteurs et un guitariste, pas de danse.
  • On m'a très bien parlé de Casa Anselma (Calle Pagés del Corro 49) mais je n'y suis jamais allée encore... Il semblerait que ce soit assez authentique, avec parfois des danseurs (du public), mais cela commence églament tard.

 

J'espère que cette petite liste vous sera utile !!

Partager cet article
Repost0
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 22:18

Eh bien, depuis que je travaille j'ai vraiment du mal à mettre à jour ce blog !

Il faut dire que j'aime prendre le temps d'écrire les articles, choisir les photos, etc., du coup j'attends toujours d'avoir du temps à y consacrer... et je finis par ne jamais le faire.

 

Donc 3 mois après avoir commencé cet article consacré aux fameuses fêtes du mois d'avril... voici enfin l'article ! Quelle honte !

 

Début avril, le premier rendez-vous important était celui de la semaine sainte, probablement l'évènement le plus suivi par les sévillans.

Pour nous ce n'était plus si nouveau que ça puisqu'on l'avait déjà vécu l'année dernière, mais la maman de Gabriel est venue avec une amie, Martine, elles voulaient vivre la semaine sainte à fond et du coup nous aussi on l'a suivie de près.

Lors de la semaine sainte, le sujet de conversation le plus fréquent est indéniablement.... le temps. Car le destin a fait que les festivités les plus importantes de Séville sont toutes regroupées sur le mois le plus pluvieux de l'année...

 

Comme l'année dernière, de nombreuses processions ont été annulées ou ont du se réfugier dans la première église venue du fait des fortes giboulées. Il faut préciser que sur les "pasos", ces plateformes qui sont le point clé de la procession, certaines des statues ou des "vêtements" portées par les statues sont vieux de plusieurs siècles (16ème siècle pour les plus anciens !), ce sont donc de vrais trésors.

 

Lors des processions, la confrérie, qui peut regrouper des milliers de personnes, par de l'église qui lui correspond, marche en direction de la cathédrale, rentre à l'intérieur et repart vers son église. Pour les plus éloignées de la cathédrale, la procession prend plus de 12h ! Certaines sont très appréciées et les foules qui viennent voir passer la procession sont impressionnantes, surtout aux moments les plus spéciaux, de la sortie et de l'entrée de l'église. Même lorsque cela se passe au milieu de la nuit.

 

Il se trouve que la plupart des processions que l'on a vu étaient de nuit, donc pas vraiment de photos remarquables...

8 1240

 

Le jeudi saint (férié ici), les familles plus traditionnelles sortent parfaitement habillées, les femmes toutes vêtues de noir (le deuil du Christ...) avec leurs superbes mantillas brodées à la main coiffant leur chignon, et ils font le tour des églises (et des bars !), on sent bien que c'est un moment important au niveau social. On retrouve la famille, les amis, on se montrer avec sa plus belle mantilla...

 

8 1206

 

8 1207

 

Tout au long du parcours vers la cathédrale, il y a des tribunes avec des chaises payantes, mais du fait des processions annulées pour mauvais temps, celles-ci étaient souvent vides... (les tâches par terre sont des gouttes de cire des cièrges ! Pendant des semaines après, les rues sont remplies du doux son de crissement de pneu sur la cire...)

 

8 1202

 

Pendant la semaine sainte, ça arrive très souvent de croiser un "nazareno", un pénitent, qui va rejoindre sa confrérie comme si de rien n'était... Curieux qd on n'est pas habitué !

8 1310

2 semaines après la semaine sainte, c'était enfin la semaine de la Feria, tant attendue de ma part !!! Le samedi précédant la Feria, mon entreprise avait organisé un repas dans une des casetas, une de ces milliers de tentes qui sont montées à l'occasion de la Feria, où on mange, on boit et on danse. Et on a passé un très bon moment.... à manger, boire et danser !

 

Le dimanche, on a assisté comme l'année dernière au défilé de calèches, un sacré spectacle !

 

DSC01460

DSC01457

 

Ensuite, lundi soir était la "noche del pescaito frito", ce soir là les tentes sont strictement réservées aux "membres", au moins pendant le début de soirée, et la tradition veut que l'on mange du poisson et des crevettes, calamars, etc. frits. Notre noche del pescaito frito, on l'a passée chez un ami du rugby de Gabriel, on s'est régalés, puis vers minuit on est partis à la Feria, à cette heure là on a pu rentrer dans une caseta. Lorsqu'on va a la Feria avec un groupe d'amis, on passe en général de caseta en caseta, tant que le groupe n'est pas trop grand. Un coup dans la caseta du père de untel, puis dans celle de la meilleure amie de unetelle, ensuite dans celle du cousin d'un autre ami... Et pendant tout ce temps... on mange, on boit et on danse ! Mais attention, lors de la noche del pescaito frito, on est bien habillé mais la robe de flamenca doit encore rester au placard !!!

 

Ce n'est qu'à partir du mardi qu'elle peut en sortir. Et le mardi est un des jours de plus grande affluence de la Feria, car tout le monde est impatient de revivre ça depuis l'année précédente ! Mardi soir on a donc à nouveau finit à 4h du matin... Mercredi c'était reparti, cette fois plus raisonnables, on est rentrés à 2h... Pendant la semaine de la Feria, les employés ont leur après-midi de libre, mais il faut qd même se lever pr aller bosser le matin, pas évident !

 

DSC01499

 

Les mecs n'ont certes pas la classe des filles avec leurs belles robes spécialement préparées pour l'occasion... mais ils font qd même un effort !

DSC01494

 

A bailar !!

DSC01497

 

En vidéo maintenant !

Chaque sévillane est composée de 4 parties, chacune se danse d'une façon bien particulière, même si chacun y met sa "touche personnelle".

 

 

 

 

La cuarta, ma préférée qui tourne dans tous les sens !

 

Jeudi chacun est parti de son côté, Gabriel était à Grenade avec des amis qui étaient venus lui rendre visite.  Et moi je suis allée au travail avec ma robe et tout le tralala dans un sac, et à l'heure de manger je me suis préparée dans les toilettes avec une collègue, et on est allées ensemble rejoindre des amis à elle à la Feria. Quelques chouettes photos souvenir, grâce au mari de ma collègue très bon photographe ! On a passé toute l'après-midi, la soirée et le début de la nuit à manger, boire et danser !!

 

6994339282 ae7f8176df o

6994384358 82cdff0191 o - Copie

 

6994397652 579bb7d712 o(1)

 

6994218820 326afa7778 o

 

7140512995 7310af0b31 o

 

Vendredi j'ai répété l'opération "Feria en sortant du travail" et je dois avouer que même si je me suis encore beaucoup amusée, je commençais à avoir sérieusement du mal le matin... En plus la robe était dans un état assez lamentable (il fait chaud dans une robe comme ça, très chaud, et le sol de la Feria est une sorte de terre sableuse jaune...).

 

Samedi Gabriel était encore à Grenade, et moi qui avait prévu d'aller à la Feria seule avec l'appareil photo pr faire de belles photos des chevaux, cavaliers, sévillanes, etc... je suis restée à la maison dans un état de fatigue pas ressenti depuis longtemps !! Un poil de ménage, quelques courses, du temps avec les perroquets... 3 choses que je n'avais pas pu faire depuis une semaine entière !

 

Dimanche, la Feria était "morte", après une semaine plus grand monde n'a la force, l'argent ou l'envie d'y aller, mais on est qd même allés faire un tour avec des amis français qui n'y étaient pas encore allés. L'ambiance n'avait plus rien à voir, certaines casetas étaient même déjà en train d'être démontées... Mais on ne pourra pas dire qu'on n'aura pas profité de notre première "vraie" Feria !

Dimanche fut aussi pour Gabriel et ses amis le jour de la fameuse corrida de rejoneo (à cheval) qui a mal tourné... Une corrida à cheval, où un cheval à fini charcuté vivant par un taureau...Certes du très beau travail entre le cavalier et le cheval, mais qd même... j'ai bien fait de ne pas y aller !!!!!

 

P1040506.JPG

P1040507.JPG

P1040511.JPG

 

Après cette semaine de folie, on a ressentit qu'on n'a plus 20 ans comme on dit, il nous a bien fallu une semaine pour récupérer !

 

J'essayerai de poster le prochain article avant 3 mois... mais je ne promets rien !

Partager cet article
Repost0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 19:36

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas mis à jour le blog !

Et pourtant on en a fait des choses ces dernières semaines, mais simplement je n’arrive jamais à trouver le temps d’écrire de nouveaux articles…

Voici donc une petite mise à jour histoire de vous faire profiter de quelques photos.

 

Fin février on est partis un weekend à Grenade, à environ 2h30 de route de Séville. C’est une ville que l’on avait eu l’occasion de visiter lors de notre tour de l’Andalousie en avril 2004, lorsqu’on vivait à Sarragosse, mais on n’y était pas encore retournés.

On a profité du fait que Juju et Virginia, deux amis de Hambourg qui viennent d’avoir une petite fille, se trouvaient à Grenade pour y aller un weekend et faire un peu de ski dans la Sierra Nevada le samedi, et un peu de tourisme le dimanche !

 

La journée de ski s’est très bien passée, cela faisait deux ans que je ne remontais pas sur mes skis, quel plaisir de retrouver cette sensation de glisse! Depuis le plus haut point des pistes, on entrevoyait le Maroc et la mer Méditerrannée dans la brume, une drôle d’impression. La Sierra Nevada est le point culminant de l’Espagne, plus haut encore que les Pyrénées. C’était une journée radieuse, et on s’est bien amuses, Gabriel s’est meme pris quelques belles gamelles (il faut dire qu’il prend plus de risques que moi !).

 

Sur cette photo, derrière les montagnes basses, la surface plane bleue clair est la méditerrannée, et derrière dans la brume : le Maroc !

DSC01356 - Copie

DSC01361 - Copie

Dimanche matin on a visité tous les deux la fameuse Alhambra, un des monuments incontournables de l’Andalousie, le genre d’endroit qu’il faut avoir visité au moins une fois dans sa vie si on ne veut pas mourir ignorant ! C’est un palais royal hérité de l’époque des Maures, avec un détail impressionnant dans l’architecture et les jardins.

 


DSCN4581 - Copie

DSCN4582 - Copie

 

Vue sur la vieille ville de Grenade depuis l'Alhambra

DSCN4570 - Copie

DSCN4611 - Copie

 

L'Alhambra et la Sierra Nevada en fin de journée

DSCN4623 - CopieDSCN4632 - Copie

Après cette visite, on a retrouvé Juju et Virginia et Jean-Séb, un collègue de Gabriel qui était également là-bas ce weekend, pour quelques bonnes tapas ensoleillées.

 

Prêts pour supporter les bleus

DSC01370 - Copie

 

Virginia, la petite Carmen et moi

DSC01372 - Copie

Les garçons ont passé le reste de l’après-midi dans un pub pour voir le Tournoi des 6 nations pendant que nous les filles ont papotait au soleil.

Finalement il fallait rentrer à la maison, on était bien crevés mais cela valait le coup, un super weekend !

 

Puis il y a 2 semaines on est allés passer le weekend dans la Sierra de Andujar, pas de haute montagne cette fois, juste de belles collines, également à 2h30 de Séville mais vers le Nord-Est alors que Grenade est à l’Est. Mais la Sierra de Andujar a quelque chose de bien particulier : le lynx ibérique. C’est le meilleur endroit de la péninsule pour voir ce félin très discret et très rare (environ 200 dans toute la péninsule). On est partis avec deux amis (également jeunes parents! Décidemment…), Aurélien et Sabrina et…….. Boris et Lola!

On est arrivés tard vendredi soir et le lendemain matin, Aurélien et Gabriel sont partis en vélo pendant que Sabrina et moi allions tenter les spots d’observation que m’avait indiqué un ami ornithologue. Pour avoir de bonnes chances de voir le lynx, il vaut mieux se lever tôt, ça s’était raté, mais le site est tellement bon pour les observations que c’est possible d’en voir toute la journée. On a donc installé la longue-vue et papoté pendant un bon momento tout en gardant un oeil sur le paisaje qui s’ouvrait devant nous, une vallée de boisement méditerrannéen où gambadaient les cerfs et les lapins, la proie préférée du lynx ! On n’a pas vu le lynx mais par contre un couple d’Aigles impériaux nous a fait une belle démonstration aérienne, assez pour me rendre heureuse pour la journée…

Le lendemain, j’avais prévu de retourner à cet endroit au lever du soleil, mais un début de rhume m’a convaincu de rester au lit… Du coup on a plus ou moins mis une croix sur le lynx, on essayera à nouveau l’hiver prochain, à l’époque du rut où les observations sont plus fréquentes.

Le dimanche, on s’est donc baladés tranquillement, pour profiter du paysage et du soleil, puis on est renters en fin de journée à Séville. Boris et Lola étaient sortis de la cage dimanche matin, ils ont pu se dégourdir un peu les ailes dans la chambre d’hôtel, mais quand même ce weekend n’était pas passionnant pour eux. Mais dimanche après-midi, en descendant de la Sierra, Boris s’est bien amusé en se balançant sur son jouet dans tous les virages!

Quelques photos de ce weekend :

 

Paysage typique de la Sierra

DSC01377

 

Ma nouvelle longue-vue !!

DSC01376


Gabriel fait le malin depuis le mirador

DSC01379

 

Aurélien et Gabriel

DSC01382

 

Et Sabrina avec la petite Loélie

DSC01384 

Enfin, dernières photos et pas des moindres… Vendredi dernier j’ai en fin pu aller chercher ma robe de flamenca, le “costume” traditionnel incontournable pour les filles pour la feria de Abril, l’évènement social le plus important de la ville.

Du coup, dimanche je me suis tout mis, la robe, les chaussures, le mantoncillo (petit châle fin), la fleur dans les cheveux et même si je n’ai pas encore acheté les boucles d’oreilles typiques, j’en ai mis d’autres qui peuvent aller, je me suis maquillée et hop! sur la terrasse pour faire des photos!!! J’avoue que j’ai vraiment hâte d’aller à la feria avec mon “traje de flamenca”… En plus, maintenant que je sais danser les sévillanas, je vais pouvoir profiter de la feria à fond!

 

DSCN4694-2-.jpg

Régulièrement j’enfile la robe et les chaussures et je m’entraîne à danser avec, car l’élan des “volantes” de la robe m’emporte quand je fais des tours! Et la robe est vraiment lourde, ce n’est donc pas evidente au début. Promis, vous aurez le droit à une video le moment venu!

 

Pour les dernières nouvelles, le travail se passe bien, mon contrat a été prolongé pour 6 mois. On commence en fin (depuis mai l’année dernière) à avoir de la pluie, bien sûr ça ne pouvait pas tomber plus mal puisque dimanche a commencé la semaine sainte! Du coup beaucoup de processions n'ont pas pu sortir à cause de la pluie...

 

Avec un peu d’effort de ma part vous aurez bientôt un nouvel article d’ici peu…!

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 19:51

Cela fait une éternité que je n'ai pas donné de nouvelles sur le blog, depuis que j'ai commencé à travailler je ne trouve plus le temps de faire ce genre de chose !

 

Le travail se passe bien, les premières semaines étaient assez ennuyantes car mes collègues ne trouvaient pas le temps de m'apprendre mon travail, mais petit à petit ça s'est mis en marche et je commence à être bien occupée.

En gros je m'occupe de passer et gérer les commandes auprès de nos fournisseurs (les miens se trouvent en italie - j'ai donc l'occasion de parler italien de tps à autre !), suivre la livraison vers nos centres de stockage, gérer les commandes de nos clients et suivre la livraison de nos centres de stockages vers nos clients.

De temps à autre je reviens à la maison avec des produits sur le point d'arriver à expiration, ou des cadeau de nos fournisseurs qui sont redistribués entre les employés... j'ai déjà ramené 2 bouteilles de vin, du rocamadour, des yaourts et un kit pizza ! :)

 

Le vendredi 6 janvier était férié (le jour des rois mages), c'est le vrai Noël des espagnols. C'est un jour tellement important que les gens se souhaitent "felices reyes", comme lorsqu'on se souhaite un joyeux noël ! La veille, le 5 janviers, en fin d'après-midi a toujours lieu la traditionnelle cabalgata, qui représente l'arrivée des rois mages. C'est une sorte de procession de chars décorés depuis lesquels des adultes et des enfants déguisés lancent des bonbons. Des TONNES de bonbons.

 

DSCN4432

DSCN4449

 

On est allés voir ce grand évènement sévillan, c'était rigolo, mais le plus frappant était APRES que les chars étaient passés. La foule s'est éparpillé et c'est là qu'on s'est rendus compte de l'impressionnante quantité de bonbons qui se trouvaient par terre !!!!! Je pense que plus de la moitié des bonbons jetés finissent par terre, sous les roues des engins de nettoyage qui suivent de près le dernier char. Une vrai folie !

DSCN4450

 

Pour le jour des rois mages, les espagnols mangent le roscon de reyes, qui ressemble à notre galette des rois version brioche, mais rempli d'une crème type chantilly. On a goûté mais c'était bof... Ma galette des rois feuilletée faite maison a par contre eu beaucoup de succès quelques jours après au travail !

 

Autre chose qui vaut la peine d'être racontée : un jour de weekend, on est allés se promener à Carmona, une petite ville très jolie à une bonne 1/2 heure de Séville.

DSCN4465

 

L'occasion de faire quelques photos des orangers, qui sont omniprésents dans les villes andalouses, et qui sont chargés de belles oranges mûres en ce moment. Malheureusement ce sont des oranges amères (je peux vous le confirmer, j'ai essayé de goûter !) donc elles ne sont là que pour être regardées...

 

Le petit drapeau rouge avec le jesus, qui dit "joyeux noël, jesus est né", on le trouve partout aux fenêtres à la période de noël !!

DSCN4479

 

Au lieu de voir des pères noëls accrochés aux fenêtres, ce sont des rois mages !

DSCN4496

 

DSCN4490

 

Et pour finir, quelques photos prises lors d'une dernière sortie ornitho, avec des paysages de karst impressionnants

DSCN4506

 

DSCN4507

 

DSCN4511

 

DSCN4520

 

En parlant d'oiseaux, il faudra bientôt que je vous mette une photo de mon nouveau joujou : un cadeau combiné anniversaire-Noël Gabriel - parents - grandmère + le premier salaire, une longue-vue rien que pour moi !! La longue-vue est l'accessoire indispensable de l'ornitho après les jumelles, mais j'ai mis du temps à en avoir une car cela coûte très cher... Mais j'ai pu avoir une offre intéressante et me voici avec la propre Swarovski :)

 

Pour la baptiser (et regarder autre chose que les pinces à linge de la voisine depuis la terrasse), Gabriel et moi sommes allés samedi dans le parc où j'ai vu et entendu des youyous en liberté. On les a retrouvés et on a pu observer un joli petit couple qui gardait un trou dans le platane contre les perruches assez envahissantes !!!

 

Ce weekend normalement je devrais aller avec un ami dans la Sierra près de Séville, pour essayer de voir mon premier aigle royal... et profiter de ma longue-vue !!

 

Et je ne peux vous laisser sans une petite photo de vos perroquets préférés, qui ont trouvé le nid parfait entre l'ordi et la couette, entre les jambes de Gabriel !

 

DSCN4532-copie-1

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 17:40

Cela fait un moment que je n'ai pas rajouté d'article, tout simplement parce qu'il ne s'est pas passé grand chose, ou plutôt rien avec de belles photos !

 

Mais je vous mets quand même au courant (sans photos !) des faits marquants des derniers temps.

 

Premièrement, je me suis mise aux cours de sévillanes ! Cela fait deux semaines et je me régale, je m'entraîne à la maison pour bien retenir les pas et espérer être prête pour la féria en avril !

Une petite vidéo de ce à quoi ce sera censé ressembler (au moins à peu près) - et je vous précise, normalement on danse avec un homme ou une autre fille, mais je suis tombée sur cette vidéo que je trouve pas mal non plus !!

 

 

D'ailleurs, je me suis aussi remise au cheval, demain soir est mon premier cours ! Je suis allée lundi faire un essai pour qu'ils puissent me mettre dans le groupe de niveau correspondant, et le club a l'air plus sérieux et sympa que celui où je montais à Hambourg...

 

Si je me suis mise à tout ça ce n'est pas pour rien... j'ai trouvé un travail !

Bon certes, rien à voir avec la protection de la nature et les oiseaux, c'est un poste administratif dans une entreprise d'importation/exportation de produits laitiers qui développe son marché français, mais après presque 8 mois sans activité professionnelle c'est déjà positif. Je commence dans 10 jours... Comme c'est un contrat de 40 heures je vais être très occupée mais au moins je n'aurai pas de scrupules à dépenser de l'argent pour monter à cheval ou apprendre les sévillanes !

 

Par contre cela signifie qu'à Noël je ne pourrai rentrer à Toulouse que pour le weekend, ce sera donc une visite express...

 

Au niveau du temps ici on est toujour gâtés par le soleil, cela fait un moment qu'on n'a pas eu de pluie mais les températures descendent inexorablement, autant dehors que dedans... Surtout dedans ! 15°C ce matin dans la pièce des perroquets, j'avais oublié de leur mettre le chauffage. On n'a pas réellement de chauffage ici, seulement une clim réversible qu'on n'utilise pour le moment que très ponctuellement dans le salon, juste avant d'aller dormir pour réchauffer la chambre, et pendant que les perroquets sont dans leur pièce. Ils pourraient s'adapter à des températures plus fraîches, mais comme Lola a des petits problèmes "d'isolation" (elle s'est enlevé le duvet à certains endroits...), il m'a dit d'éviter les températures inférieures à 18°C...

 

Pour finir, quelques petites photos quand même, prises hier dans le parc de Doñana, après l'une de mes visites guidées.

 

Les milliers de canards hivernants sur le lac

DSCN4116.JPG

 

Mon premier élanion blanc, un oiseau très rare en Europe qu'on ne voit que dans le sud-ouest de la péninsule ibérique. Je l'ai trouvé tout simplement superbe !

DSCN4128.JPG

 

Et au fait, aujourd'hui c'est l'anniversaire de Lola !! Elle a trois ans et à ce titre est officiellement adulte ! :)

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 23:17

Hier Gabriel avait un match de rugby (qu'ils ont gagné d'ailleurs, bravo !) donc je m'étais donnée rendez-vous avec José Luis, un ami ornithologue qui connaît très bien le coin.

 

L'objectif de cette journée de "pajareo" (équivalent du bird watching espagnol) était d'aller voir les oies cendrées et autres hivernants aux alentours du parc national de Doñana, juste avant l'ouverture de la chasse qui était, d'après les calculs de José Luis, le weekend suivant.

 

Malheureusement, une fois sur place, on s'est vite rendus compte que la chasse avait déjà été ouverte, on entendait sans cesse des tirs et les groupes d'oies passaient très haut au-dessus de nous pour aller se mettre dans des endroits plus tranquilles, notamment à l'intérieur du parc national, non accessible au public.

 

On pouvait donc oublier d'observer les oies dans de bonnes conditions et on s'est nous aussi éloignés vers une zone plus tranquille...

 

Au final ce fut une journée très riche, plus de 60 espèces dont 4 nouvelles pour moi : le joli petit faucon émerillon, la superbe fauvette pitchou, le butor étoilé (une sorte de héron), un de ces oiseaux qui sont très discrets et difficiles à voir et enfin la sarcelle marbrée, un oiseau dont le sud de l'Espagne est un des derniers refuges.

Quelques photos d'internet pour vous illustrer tout ça.

faucon.emerillon.yosh.1g.jpg  fauvette-pitchou-male1.jpg
butor-etoile-080213-326ab6.jpg  sarcelle.jpg

 

Tout cela par 26°C, que demander de plus !!

 

Quelques photos de moi cette fois-ci, de cette journée sympatique :

 

Des centaines de cigognes passent l'hiver dans le parc de Doñana et ses environs. On les trouve souvent en train de se nourrir ou de se reposer dans les champs de riz qui entourent Doñana.

DSCN4074-copie-1

DSCN4076-copie-1

DSCN4080

 

Les ibis falcinelle accompagnent souvent les cigognes et hérons dans les champs de riz.

DSCN4053

 

Après que le riz ait été récolté, vient la phase de "fangueo" lors de laquelle un tracteur retourne la terre pour faire passer les restes de tiges de riz sous la boue et ainsi enrichir la terre en matière organique.

Des dizaines, voire des centaines, de mouettes, goélands, hérons de toutes sortes, cigognes,etc. suivent le tracteur de près car son passage fait remonter beaucoup de nourriture : des écrevisses, des larves, des insectes...

DSCN4056 

La région de Doñana est une des réserves les plus importantes pour l'hivernage des oiseaux aquatiques. On s'en rend compte en voyant cette lagune, qui accueille en ce moment des milliers de canards de différentes espèces (surtout canard colvert, canard souchet, nette rousse, fuligule milouin, sarcelle marbrée). Le spectacle de ces innombrables petits points de partout sur la lagune est tout simplement impressionnant...

DSCN4086-copie-1.JPG

 

 Samedi nous avons également eu une superbe journée, grand soleil par 27°C, repas à la plancha sur la terrasse puis une petite glace en tshirt pour couronner le tout !

Puis peu avant le coucher de soleil, Gabriel et moi sommes allés voir un dortoir de bergeronnettes grises dont j'avais entendu parler, c'est le plus grand de Séville avec des centaines de milliers d'oiseaux qui viennent de partout autour pour passer la nuit dans les arbres autour de la gare centrale !

C'était vraiment impressionnant, le ciel était plein d'oiseaux qui tournaient dans tous les sens, se posaient dans les arbres, redécollaient...

 

 

 

 

Vendredi j'ai eu ma première paie depuis longtemps : Placido, un des espagnols avec lesquels je suis partie à Helgoland en octobre, est le propriétaire d'une sorte de parc aux oiseaux près de Doñana, et il m'avait proposé de travailler comme guide dans son parc lorsqu'il aurait besoin d'un coup de main. Du coup dimanche dernier on était tous (moi et mes parents) partis au parc des oiseaux pour que je puisse suivre une visite guidée et voir comment ça se passait. Puis vendredi j'ai eu mon propre groupe, une visite de deux heures qui s'est bien déroulée, même si je dois mettre quelques petites choses au point dans mon discours ! Et réviser également les noms d'oiseaux en espagnol :)

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 09:20

La semaine dernière, mes parents sont venus passer 5 jours à Séville, c'était leur première visite chez nous et leur première vraie visite touristique en Espagne (les stations balnéaires du CE ne comptant pas vraiment !).

 

J'avais peur qu'il fasse moche pendant leur visite, car l'automne est bien arrivé ici, avec de la pluie régulièrement et des températures qui descendent jusqu'à 12-13°C dans la journée.

Heureusement, il n'a plu que pendant la première demi-journée, par la suite on n'a eu que du beau temps, mais désormais même par temps ensoleillé la température a du mal à dépasser les 18°C.

 

On a bien usé nos semelles et on a parcouru Séville dans tous ses recoins, avec les passages obligés cités dans un des derniers articles (la visite de Séverine et Hugo) et d'autres en plus. Et bien sûr le tour de nos bars à tapas préférés !

 

On a notamment visité le site romain d'Italica, qui se trouve juste au Nord-Ouest de Séville et qui était en son temps une ville très riche, la troisième de l'empire romain ! Le problème, c'est que ce site est resté très longtemps sans aucune protection, du coup les plus beaux restes ont été pillés au cours des siècles, et les monuments du site ont été souvent utilisés comme source de matériaux pour d'autres constructions, notamment pour une digue le long du fleuve...

 

En comparaison avec certaines des ruines romaines vraiment impressionnantes que l'on avait visitées en Turquie, les restes d'Italica nécessitent une très bonne dose d'imagination pour pouvoir se représenter à quoi pouvait ressembler la cité... Mais certaines mosaïques rénovées sont vraiment superbes.

 

Au centre de l'amphithéatre circulaire (environ 25 000 places quand même !)

DSCN4558

 

Un des couloirs passant au coeur des tribunes de l'amphithéatre

DSCN4566

 

Les plus belles mosaïques

DSCN4577

DSCN4579

DSCN4586

DSCN4595

DSCN4596

 

 

Lundi, mes parents et moi sommes partis visiter Cordoue, une des villes qui m'avait le plus impressionné lors de notre tour de l'Andalousie avec Gabriel en 2004. Elle se trouve à 1h30 au Nord-Ouest de Séville.

 

Peu de temps avant d'arriver sur Cordoue, les nuages ont remplacé le ciel bleu et le soleil de Séville, mais malgré cela la ville reste resplendissante !

 

Un petit café avant de commencer la visite...

DSCN4607

 

Le centre historique de Cordoue est un dédale de petites ruelles aux murs blancs.

DSCN4612

 

Derrière de nombreuses portes se cache un magnifique patio fleuri. Celui-ci l'était tout particulièrement et figurait même sur une carte postale que mes parents ont achetée !

DSCN4617

 

On tombe d'un coup sur la mosquée-cathédrale, un magnifique monument datant de l'époque des maures qui a bien été maintenu. C'est ce monument qui m'avait le plus marqué en 2004...

DSCN4623

 

Le clocher de la cathédrale, a l'intérieur duquel se trouve encore l'ancien minaret.

DSCN4640

 

La mosquée-cathédrale vue depuis le patio des orangers

DSCN4642

 

Et on pénètre enfin dans la mosquée cathédrale... C'est tout simplement superbe, une forêt de colonnes qui entoure la partie chétienne au centre, où la cathédrale a été construite.

DSCN4666

DSCN4714

DSCN4718

 

La transition avec la cathédrale à proprement parler au milieu se fait tout en douceur

DSCN4671

 

Autour du choeur on trouve encore une drôle de juxtaposition d'éléments de la mosquée avec des éléments chrétiens !

DSCN4679

DSCN4697

 

Une fois au centre de la cathédrale, c'est un autre monde. La richesse de la décoration et la lumière remplacent la simplicité et la pénombre de la forêt de colonnes.

DSCN4703

 

Sur la face Sud-est de l'édifice se trouve le magnifique mihrab, une niche très richement décorée qui montre la direction de la Mècque et donc de la pière. En voyant tout cela on a envie de remercier du fond du coeur les chrétiens de l'époque de ne pas avoir détruit la mosquée lors de la reconquête...

DSCN4685

 

Après être restés un bon moment à contempler ce magnifique lieu empreint d'histoire, on continue de se balader dans les petites ruelles du centre.

DSCN4780

 

DSCN4811

 

On traverse le pont romain qui passe sur le Guadalquivir (le même fleuve qui passe à Séville) pour avoir une belle vue sur les monuments du centre historique.

DSCN4801

 

Au passage, un beau héron cendré se laisse photographier

DSCN4787

 

A la fin de la journée le soleil réussit à passer sous la couche de nuage et on a une belle lumière pendant quelque temps, avec une jolie vue sur l'Alcazar de Cordoue, qui était fermé ce jour-là, mais qui de toute façon n'a rien à envier à celui de Séville... ;)

DSCN4832

 

Mes parents sont repartis hier, bien contents de leur visite même si on aura tous certainement pris quelques kilos à force de manger si bien et si souvent dehors ! Pour nous c'est donc retour à la normale, salades et légumes pour retrouver la forme !

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 10:37

Le weekend dernier, nous sommes allés nous balader avec David, un collègue de Gabriel, dans la Sierra de Aracena, qui se trouve à environ 1 heure au Nord-Ouest de Séville.

 

C'est une région magnifique et très rustique, avec des collines recouvertes de châtaigners, de chênes lièges et autres chênes méditerrannéens dont les glands sont mangés par les cochons à l'origine du très fameux (et très savoureux !) jambon de Jabugo.

C'est aussi un des meilleurs endroits pour voir des rapaces, avec toute la panoplie de rapaces ibériques : vautour fauve, vautour moine, aigle royal, aigle botté, aigle ibérique, aigle de Bonelli, milans noirs et royaux, etc. etc.

 

En approchant du village d'Aracena, on est tombés sur un groupe d'une cinquantaine de vautours, principalement des vautours fauves mais également quelques vautours moine.

Le vautour moine est le plus grand rapace d'Europe, avec près de 3 m d'envergure. Presque la totalité de la population de vautoirs moine européenne se trouve sur la péninsule ibérique, c'est une espèce qui se remet lentement d'un fort déclin depuis qu'elle est protégée. Voir ces immenses voiliers planer dans le ciel est tout simplement magique...

PS : presque toutes les photos sont de David, car on avait oublié notre bon appareil et on n'avait que le petit compacct...

 

Vautours fauves

IMGP2783

 

Vautour moine (plus foncé, plus rectangulaire et plus grand)

IMGP2780

 

Après avoir pris quelques informations à l'office du tourisme de Aracena, on est partis se balader dans un coin de châtaigneraies.

La balade commençait dans un petit village tout blanc, ce qui est très typique du coin.

 

DSC01236

 

Il y avait plein de monde venu ramasser les châtaignes, on en a donc fait de même ! C'était une magnifique journée, et le soleil d'automne filtrait à travers les arbres, donnant une jolie teinte à tout le paysage.

 

IMGP2802

IMGP2805

DSC01229

DSC01231

 

Cette petite boucle ne nous ayant pris que 2 heures, on est partis sur un autre sentier, qui menait à un minuscule village coupé de tout, avec quelques maisons à l'air abandonné. Les seuls indices de vie étaient quelques voitures garées devant les maisons et une petite fille qui jouait au bord du chemin. Une réelle atmosphère de village fantôme...

 

DSC01247

IMGP2834

IMGP2835

 

Sur le sentier ce que je pensais être mon premier aigle royal nous a fait cadeau d'une belle démonstration aérienne avec piqué presque vertical. On n'avait malheureusement pas pris notre appareil photo, mais heureusement David a pu faire quelques photos de cette belle bête.

Mais après vérification avec un ami connaisseur, il semblerait qu'il s'agisse plutôt de ma première buse féroce, un oiseau qui niche bien à l'Est de l'Europe et qui vagabonde parfois assez loin lors de la migration... Encore une fois, un petit miracle des déplacements d'oiseaux...

 

IMGP2816

 

Sur le retour, la belle lumière de fin de journée illuminait le petit village où l'on avait laissé la voiture, et l'on a tapé la causette avec la petite famille qui trainait dans le coin.

 

IMGP2809

 

DSC01251

DSC01252

IMGP2811

 

On a terminé la journée de retour à Aracena, sur les ruines du chateau surplombant la ville, d'où on a pu profiter d'un coucher de soleil splendide...

Un coin dans lequel on retournera forcément, cette fois avec l'appareil photo !

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 11:37

Vous rappelez-vous de Helgoland, cette petite île au large de l'Allemagne dans la mer du Nord, où nous étions déjà allés deux fois, une fois en été voir les Fous de Bassan et autres oiseaux marins en train de nicher sur les falaises, et une fois en hiver pour voir les bébés phoques ?

 

Et bien j'y suis retournée la semaine dernière, accompagnée de 3 andalous rarement sortis de leur pays, pour retrouver Martin, l'allemand avec lequel j'avais travaillé à Doñana, et ses amis ornithologues.

 

Helgoland étant la seule île dans la mer du Nord, tous les oiseaux qui se retrouvent soufflés sur la mer du Nord lors de la migration d'automne s'y réfugient afin de récupérer des forces pour continuer leur voyage. A l'automne cette île concentre un nombre d'oiseaux et d'espèces assez impressionnant (environ 400 espèces d'oiseaux ont déjà été recensées sur l'île, un chiffre énorme quand on pense que l'île fait 1,7 km²...). Du coup on peut y observer relativement facilement des oiseaux qui ne sont normalement jamais vus en Europe centrale ou occidentale.

 

Je n'avais pas eu l'occasion d'y aller pour la migration quand on vivait à Hambourg, et lorsque Martin m'a dit que des amis espagnols à lui allaient le retrouver sur Helgoland à l'occasion des Vogeltage (journées de l'oiseau), j'ai décidé de me joindre à eux.

 

Ca a été un voyage assez long et avec quelques chamboulements, notamment lorsque la voiture que l'on a pris pour aller à Malaga est tombée en panne et qu'il a fallu aller chercher une autre voiture, ou bien lorsque le bateau pour l'île a été annulé le jour prévu pour cause de vents forts, ou bien encore lorsqu'il a fallit être annulé le jour de notre retour...

Mais à part ça on s'est régalés pendant les 5 jours que l'on a eu sur l'île, et puis cela faisait plaisir de revoir Martin et de rencontrer les gens dont il m'avait souvent parlé.

 

Pendant la journée on parcourait l'île dans tous les sens pour observer les oiseaux. La plupart des groupes avaient des talkies walkies et les observations d'oiseaux rares étaient annoncées dessus pour que tout le monde soit au courant (tout le monde = environ 250 ornithologues !!)

Puis le soir il y avait des évènements organisés comme des présentations par des scientifiques, un quizz où il fallait deviner l'espèce à partir d'une photo bizarre (du genre on ne voyait que les pattes, que l'arrière du cou, etc.), etc.

 

Le samedi, c'était la birdrace, c'est-à-dire qu'on a formé des équipes de 2 à 4 personnes et l'objectif était d'observer (ou entendre) le maximum d'espèces. Il y avait une longue-vue à gagner en tirage au sort donc cela valait le coup !

Avec Mischa et Jan, deux ornithos venus avec Martin, on a réussi à voir presque 80 espèces, et on n'a pas arrêté depuis juste avant le lever de soleil jusqu'à juste après le coucher de soleil :) C'était crevant mais une expérience sympa.

 

Quelques photos de ce séjour :

 

Les falaises de Helgoland, que vous connaissez bien maintenant !

DSCN4375

 

Traquet motteux

DSCN4310

 

Pipits farlouse

DSCN4394

 

Grive musicienne

DSCN4419

 

Grive litorne

DSCN4551

 

Deux des espèces rares que l'on a vu : Mouette de Sabine (qui niche au nord du Canada et au Nord-Est de la Sibérie !!) à droite et Phalarope à bec large à gauche.

Les ornithos allemands disent que Helgoland est toujours différente à l'automne. Ainsi, Martin qui était déjà allé 4 fois à la migration d'automne les années passées n'avait encore jamais vu ces deux espèces. Mais lorsqu'on y était on les a vues tous les jours avec plusieurs individus ! Au contraire d'autres espèces qu'il nous avait "promis" n'ont pas été observées pendant notre séjour.

DSCN4453

 

Helgoland n'est pas seulement connue pour ses oiseaux mais aussi pour ses phoques gris et phoques communs qui se prélassent sur les plages.

 

Phoque gris femelle

DSCN4468

 

Phoque commun

DSCN4370

 

Phoque commun

DSCN4470

 

Phoque gris - arrivez-vous à faire la différence entre les deux espèces ? Le phoque gris a un museau bien plus long tandis que le phoque commun a le museau applati, et il adopte souvent la position de la "banane" avec la tête et les pattes arrières relevées.

DSCN4484

 

Phoque gris femelle

DSCN4524

 

Groupe de phoques communs

DSCN4532

DSCN4537

 

On n'a jamais pensé à faire de photo de groupe (on était quand même une quinzaine !), mais voici une photo de mini goupe avec à gauche et à droite deux des trois espagnols avec lesquels j'ai fait le voyage, en orange Mischa et au milieu Martin.

DSCN4538

 

Et la photo de notre équipe de la birdrace ! Jan et Mischa de part et d'autre et moi au milieu :)

DSCN4513

 

La lumière d'automne est très douce et permet de faire de belles photos...

DSCN4493

DSCN4501

 

On a passé un très bon moment, et j'ai pu retrouver des ornithos que je connaissais de Hambourg, notamment Marco qui gérait la Vogelstation où je faisais le bénévolat !

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 11:10

Aujourd'hui j'enchaine les articles !!

 

Lors de la visite de Séverine et Hugo, on est tombés par hasard sur une sorte de marché aux puces de collectionneurs. Ca allait des timbres aux antiquités en passant par les cartes de foot (que les papas négociaient entre eux à la place des fistons !).

 

Sur un stand dédiés aux monnaies, je suis tombée sur un billet de banque que j'aurais surement acheté s'il n'avait pas couté si cher (45 €). La petite bête sur le billet en question ne vous dit rien ? Si vraiment vous êtes paumés, un petit indice : la Gambie se trouve juste au Sud du Sénégal...

 

095_001.jpg

 

Après notre voyage au Sénégal, je savais déjà que je voulais y retourner pour visiter la Casamance et la Gambie... Une raison de plus pour y retourner ! Payer avec de l'argent youyou, quelque classe !

 

Cette petite anecdote m'a fait penser que dans les articles sur la NZ j'avais oublier de parler de leur monnaie. Presque chaque pièce et chaque billet fait figurer un oiseau du pays. J'ai bien sûr adoré, et je voulais ramener un de chaque, mais cela aurait fait beaucoup d'argent... Du coup je me suis contentée d'un dollar kiwi et d'un billet de 5 dollars manchot.

Voyez par vous-même !

 

NZ_one_dollar_reverse.jpg

Nz_2d_front.jpg

 

new-zealand-185.JPG

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Marie et Gabriel à Séville
  • : Après 2 ans et demi à Hambourg au Nord de l'Allemagne, nous voilà partis pour 2 ans d'expatriation à Séville, tout au Sud de l'Espagne. Un changement radical!...
  • Contact

Quel temps fait-il à Séville ?

Click for Séville, Espagne Forecast

Recherche

Recevoir 1 avis de publication

Pour recevoir un avis sur votre boîte mail lors de la publication d'un nouvel article sur ce blog, il faut s'inscrire à notre "Newsletter" ci-dessous